C’est officiel, nous avons atteint le pic des smartphones en 2017 comme les marchés, y compris les États-Unis, l’Europe et la Chine – le plus grand marché du monde pour les ventes de smartphones frappé la saturation.

Selon IHS Markit, le marché mondial des smartphones a terminé l’année 2018 sur un repli, avec des livraisons en baisse de 2,4% par rapport à l’année précédente, passant de 1,44 milliard d’unités en 2017 à 1,41 milliard d’unités en 2018.

Toutefois, cela n’a pas été une surprise totale pour les observateurs du marché : Le volume cumulé des livraisons unitaires de smartphones dans le monde au cours des trois premiers trimestres de 2018 était déjà en baisse de 1% par rapport à la même période de l’année précédente, dépassant un milliard d’unités.

Et la décision d’Apple d’arrêter de divulguer les ventes d’iPhone en novembre dernier était un autre indicateur alarmant que le marché allait dans la mauvaise direction.

En 2018, Samsung toujours leader du marché mondial des smartphones malgré une baisse des ventes de 8% avec 20,5% de part de marché suivi par Huawei (14,6%) et Apple (14,53%) avec Nokia (1%) faisant un retour surprenant dans le top 10 des plus grands fabricants de smartphones au monde, après une pause de 3 ans.

LIRE AUSSI  5 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas acheter un smartphone pliable dès maintenant

Le dernier classement d’IHS Markit comprend également Xiaomi (8,5%), Oppo (8,1%), Vivo (7,37%), LG (3,2%), Motorola (2,7%) et TCL-Alcatel (1,2%).

Le point de vue d’Atherton Research

Avec 290 millions d’unités en 2018, soit une baisse de 8% par rapport aux 316 millions d’unités en 2017, c’est la première fois que le géant technologique sud-coréen en expédie moins de 300 millions par an depuis 2014.

Samsung est confronté à une concurrence féroce de la part de ses concurrents chinois, notamment Huawei, Honor, OnePlus, Oppo, Vivo et Xiaomi, qui ont surpassé les plus grands fabricants de smartphones et de puces au monde en expédiant des smartphones plus rapides, des modèles tout écran avec lecteurs d’empreintes digitales en affichage, des appareils photo pop-up selfie, des smartphones mobiles, des batteries énormes et une charge ultra rapide.

Et 2019 ne semble pas différent : Les fabricants de smartphones chinois vantent déjà les smartphones pliables et les appareils 5G avant le Mobile World Congress (MWC), le plus grand événement mondial du mobile qui débute officiellement à la fin du mois à Barcelone, en Espagne, en concurrence directe avec les produits à venir que la société sud-coréenne prévoit de dévoiler lors de son événement “Unpacked” à San Francisco le 20 février.

LIRE AUSSI  Plus de détails sur le futur Samsung Galaxy F

Huawei

Malgré de sérieux obstacles politiques, juridiques et économiques, Huawei a réussi à expédier plus de 200 millions de smartphones, un peu mieux qu’Apple, poursuivant sa croissance à deux chiffres (+35%) grâce à de bons résultats en Chine, Europe, Moyen-Orient et Afrique.

Lors d’un événement à Pékin le mois dernier, Richard Yu, PDG du Consumer Business Group (CBG) de la société chinoise, a déclaré que Huawei pourrait devenir le premier fabricant de smartphones dès 2019, dépassant ainsi Samsung.

Avec 52 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2018, la CBG de Huawei est la plus grande unité du géant des télécommunications, représentant plus de la moitié des 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires total attendus – la première entreprise chinoise à avoir franchi la barre des 100 milliards.

Malgré la croissance à deux chiffres de Huawei dans le domaine des smartphones et le déclin de Samsung, nous pensons qu’atteindre la première place dans les ventes d’unités de smartphones pourrait encore s’avérer un défi de taille pour le géant technologique basé à Shenzhen.

Surtout sans présence significative sur le marché américain – Huawei’s subbrand Honor vend des smartphones et des articles portables en ligne aux États-Unis, tandis que Huawei vend également des ordinateurs portables, des tablettes et des articles portables via Amazon, B&H et autres e-commerçants – et tout en relevant les défis importants mentionnés ci-dessus.

LIRE AUSSI  Un smartphone pliable 5G Huawei pour la CMM 2019 !

Apple

Malgré une baisse de 5% des livraisons d’iPhone l’an dernier, passant de 216 millions d’unités en 2017 à 205 millions d’unités en 2018, principalement en raison d’une baisse des ventes en Chine et du coût élevé de ses appareils, Apple a quand même réussi à afficher des revenus et bénéfices records l’an dernier. Cependant, nous prévoyons une stabilisation des ventes d’iPhone avec l’adoption par Apple d’une stratégie de prix plus agressive en 2019 – des échanges plus faciles, des prix flexibles selon les pays en fonction des devises, une fabrication locale (Inde) et des rabais directs.

Comme nous l’avons mentionné dans un rapport précédent, nous ne nous attendons pas à ce qu’Apple lance un iPhone 5G avant 2020. Toutefois, les services grand public 5G, à l’échelle mondiale, seront limités cette année. Ainsi, l’absence d’un appareil 5G ne devrait pas avoir d’impact sur les ventes d’iPhone en 2019 ou même dans la première partie de 2020.